top of page

L’importance de l’ostéopathie chez les cavaliers

Dernière mise à jour : 20 févr. 2023




Éviter les douleurs


Comme pour n'importe quel sport, les douleurs font partie du quotidien du sportif.

Le corps s’adapte aux contraintes extérieures, un sportif est un être qui sollicite son corps au maximum et va donc lui faire subir plus d’adaptation.

Consulter régulièrement un ostéopathe c'est lever les compensations et adaptations, redonner un équilibre au corps et lui permettre de retrouver 100% dès ses fonctions et de ses performances.

Vous pouvez retrouver un article à ce sujet sur le blog.


Avoir une meilleure position


A cheval, la position est très importante.


Avoir une bonne position permet d’augmenter sa sécurité. Une bonne position permet de rester en équilibre sur le dos de son cheval et ainsi réussir à amortir et encaisser les secousses et donc limiter le risque de chute.


Sa position à cheval va aussi permettre une bonne communication avec sa monture, pour transmettre ses instructions clairement au cheval.

Une bonne position permet aussi un meilleur confort à cheval, pour vous et votre monture.

Vous pouvez aussi augmenter votre performance par la posture en ayant un meilleur contrôle sur son cheval.


Augmenter ses performances à cheval


Un cavalier et son cheval forment un couple, il est donc difficile de ne pas les associer.

Si le cavalier a des douleurs, ces dernières seront répercutées sur son cheval.

Par exemple, un cavalier avec une douleur d’épaule va adopter une position dite antalgique et va donc forcer plus avec son bras sain. Ainsi, la communication avec le cheval sera compliquée et les instructions ne seront pas claires pour sa monture. Il y aura alors une répercussion sur les performances du couple cavalier/cheval.

En allant plus loin sur cet exemple, un cavalier qui va monter longtemps avec cette douleur et donc ce déséquilibre sur son cheval va par la suite impacter son cheval qui va lui aussi s’adapter à la gêne de son cavalier et sur le long terme ce déséquilibre et cette dysfonction du cavalier peut entrainer une dysfonction sur son cheval.





Idée reçue


"Le cheval n’est pas un sport". L’équitation est encore très souvent jugée comme n’étant pas un sport. Quand on pense équitation pour la plupart des gens, ils s’imaginent un cavalier assis sur son cheval et qui se balade. Or, en équitation, même lors d’une balade simple qui demande certes peu d'efforts dits intenses, le cavalier doit toujours rester tonique pour être droit sur son cheval et pouvoir s’adapter et accompagner ses mouvements sans se faire surprendre.


"L’équitation est mauvaise pour le dos" : Au contraire, il renforce le dos. À cheval, le cavalier doit toujours rester tonique pour être droit sur son cheval et pouvoir s’adapter et accompagner les mouvements de sa monture. Ainsi, cette position aura un effet gainant pour le dos et donc renforcera les muscles de la colonne vertébrale.


Le rôle de l’ostéopathie pour les cavaliers


Des séances d’ostéopathie régulière vont permettre aux cavaliers de limiter le risque de blessure, de traiter des douleurs déjà présentes ou d’améliorer la capacité de récupération comme pour tout autre sportif.

Ainsi, en vous rendant chez votre ostéopathe de manière régulière vous pourrez avoir une meilleure position avec un corps souple et sans tension, sans adaptation à vos douleurs et donc avoir une compréhension maximale avec votre cheval sans biais et améliorer vos performances et celle de votre monture.



Dans le monde du cheval, nous voyons trop souvent des chevaux avec un suivi ostéopathique régulier mais encore trop peu de cavaliers qui consultent régulièrement. Si vous appelez régulièrement votre ostéopathe pour votre cheval, alors pourquoi ne le faites vous pas pour vous? N’oubliez pas que l’équitation est le seul sport individuel qui se pratique à deux, le binôme cavalier cheval est un couple et donc les 2 parties ont autant d’importance, ne vous ignorez pas et écoutez-vous aussi votre corps, vous rendrez service à votre cheval.


87 vues0 commentaire

Comments


bottom of page